Barzoï : Caractéristiques – Caractère – Santé

- Advertisment -
vote

Le Barzoï ou lévrier de chasse russe est à juste titre considéré comme un trésor national et une fierté de l’élevage de chiens russes.

On sait que la chasse au chien dans les temps anciens était un passe-temps populaire de la noblesse, représentants de la haute société. Dans les chenils des riches, des meutes entières de lévriers russes étaient conservées.

Ces chiens sont devenus célèbres comme des chasseurs de loups idéaux. Tant dans le passé lointain que dans le monde moderne, l’instinct de chasse des lévriers russes a été utilisé avec succès. En outre, les connaisseurs de la race gardent des animaux de compagnie tels que des animaux de compagnie, des participants à des expositions et à des compétitions sportives. Raffinement, grâce, aristocratie avec une force remarquable et une poigne morte de mâchoires puissantes sont étonnamment combinés chez ces chiens.

chez MonChatChien, on vous a préparé cette intéressante fiche de race dans laquelle vous apprendrez tout ce qu’il y a à savoir à propos de Chien Barzoï.

Nom de la race Barzoï
Pays d’origine Russie
Poids 25-47 kg
Hauteur (au garrot) 68-86 cm
Espérance de vie 10 ans
Gabarit Grand

Histoire de la race

Le lévrier de chasse russe appartient aux anciennes races de chasse. Les premières descriptions de ces chiens remontent au XVIIe siècle. En Russie, les lévriers sont apparus avec les hordes mongoles-tatares.

La formation de la race a eu lieu sur le territoire de la Russie, c’est ce pays qui est considéré comme le berceau du Barzoï. Dans la première moitié du XVIIIe siècle, les races suivantes ont été utilisées dans les travaux d’élevage sur ce type de chien : lévriers horty, anglais, lévriers aux grands seins. Ceci, comme on dit, est une infusion européenne du Barzoï dans la race.

Les éleveurs ne se sont pas arrêtés là, avec l’avènement du XIXe siècle, il y eut une autre infusion, cette fois venue d’Orient. Dans le but d’améliorer la race, un croisement avec des chiens de Crimée et des chiens de montagne a été effectué.

En raison d’une sélection aussi diversifiée, de nombreux représentants différents de la race n’ont pas fait l’objet d’une seule description. En 1888, la première norme a été approuvée. Les lévriers russes pur-sang à l’extérieur sont proches d’un type.

Autrefois, il était considéré comme prestigieux parmi les propriétaires terriens de garder des meutes de lévriers russes dans leurs chenils. De plus, dans une meute, il y avait généralement plus d’une centaine de chiens. Plus la meute était grande, plus leur propriétaire était considéré comme riche. Il est à noter que les lévriers russes étaient appelés par le nom du propriétaire.

En 1873, la race était au bord de l’extinction. Pour sauver les espèces menacées, l’Association impériale a été créée, mais elle n’a pas rempli sa mission, car elle a disparu avec la société aristocratique.

Pendant la période du coup d’État révolutionnaire et de l’arrivée au pouvoir des ouvriers et des paysans (1918), les chiens de cette race ont cessé d’être populaires, ils ont été simplement détruits. Le peuple les considérait comme faisant partie intégrante des propriétaires terriens, bourgeois, aristocrates et personnes royales.

Le Barzoï a réussi à survivre et à préserver ses qualités de race grâce au fait que de nombreux chiens ont été exportés vers l’Amérique et les pays européens à la fin du XIXe siècle.

En plus d’être un chasseur idéal, le Barzoï participe à des expositions et à diverses compétitions sportives, par exemple, aux courses de leurres mobiles.

Norme de race

Toutes les parties du corps du Barzoï indiquent qu’un tel chien a été créé pour une course rapide. De ses ancêtres européens, le Barzoï a hérité d’une course ample, d’un dos cambré, de petites oreilles et d’une tête étroite et longue. Les ancêtres asiatiques ont hérité d’un tempérament imperturbable et fier.

Les principales différences de cette race : agressivité envers les animaux, excellente vue, grande vitesse, constitution étroite, grande stature, élégance.

Taille

La croissance des adultes est d’environ 68-86 cm, poids 25-47 kg.

Description

Sur un long cou repose une tête longue et étroite avec un crâne plat. Les oreilles sont petites et attachées haut. Les yeux foncés sont plutôt grands, ovales, légèrement saillants. Le nez est large, avec des narines bien ouvertes. Les mâchoires sont puissantes, les canines sont grandes et blanches. Articulé en ciseaux ou droit.

La cage thoracique n’est pas large. Le ventre est retroussé, ce qui est typique pour tous les types de lévriers. La queue est fine, longue, en forme de sabre ou de faucille. Pendant le mouvement, le Barzoï la soulève, mais pas au-dessus du niveau du dos.

Les membres sont osseux, même avec des muscles bien développés. Les pattes sont étroites, de forme ovale. Un pas léger et un très beau lynx sont à juste titre la marque de fabrique du Barzoï.

Le poil est fin, il n’y a pas de sous-poil. Il peut être long, soyeux ou dur et bouclé. Sur la nuque et sur le dos, les poils sont plus ondulés et plus longs.

Couleurs

Presque toutes les couleurs sont autorisées. La plupart des lévriers russes se trouvent avec une couleur tachetée de blanc. Les lévriers à fourrure foncée ont “mazurina” – un museau noir.

Une tache brillante sur le torse est un grave défaut.

Race similaire : Lévrier afghan

Soins de base

Bien sûr, pour les chiens de chasse, une cour privée avec une cage en plein air et un chenil serait l’idéal. Mais ce n’est pas pour rien que le Barzoï est appelé le chien des aristocrates. Elle a besoin de confort et se sent bien, malgré la grande taille, dans l’appartement. Si les propriétaires renoncent au mou, un tel chien s’allongera sur le canapé ou sur le lit à chaque occasion.

Lorsqu’il est gardé dans une maison privée, un lévrier russe peut se promener dans la cour toute la journée pendant la saison chaude, à condition que le territoire soit bien clôturé. Mais cela ne suffit pas, le propriétaire doit régulièrement lui donner la possibilité de courir dans le champ, en toute liberté.

Lorsqu’il vit dans un appartement, un tel chien a besoin de promenades quotidiennes. Deux promenades suffisent, 20-30 minutes chacune. Dans les lieux publics, ne laissez jamais le lévrier sans laisse. Voyant la proie visée, il, oubliant les règles de comportement, se souvenant de son instinct de chasse, se lancera à sa poursuite.

Hygiène

À première vue, il peut sembler qu’il soit très difficile de s’occuper d’un chien aussi énorme et hirsute. En fait, il n’y a pas de difficultés particulières à s’occuper d’un Barzoï, l’essentiel est que les procédures ci-dessous soient effectuées et à temps :

  • Peignage 3-4 fois par semaine, pendant la période de forte mue, le chien russe doit être peigné quotidiennement.
  • Le Barzoï se distingue par sa propreté, il faut le baigner 2 à 3 fois par an. Après chaque promenade, lavez-lui les pattes, tout en inspectant les blessures, les éclats.
  • Il est nécessaire de couper les poils entre les orteils au fur et à mesure qu’ils repoussent.
  • Les oreilles doivent être examinées et nettoyées régulièrement (1 à 2 fois par semaine), en éliminant les sécrétions et la saleté accumulées.
  • Nous coupons les griffes au fur et à mesure qu’elles grandissent.
  • On lui brosse les dents une fois par semaine avec une pâte spéciale, une brosse ou, à l’aide d’os destinés au nettoyage des dents, on peut les acheter en pharmacie vétérinaire.

Alimentation

En raison des particularités de la structure osseuse et des muscles bien développés dans toutes les parties du corps, le Barzoï a besoin d’une nutrition spéciale.

Les aliments doivent être de haute qualité. Habituellement, les propriétaires de lévriers de chasse optent pour une alimentation artificielle.

Si les adultes d’autres races sont nourris 2 fois par jour, le lévrier russe doit être nourri 3 à 4 fois par jour à la même heure, en divisant le taux quotidien en parties égales. Ainsi, la digestion est considérablement améliorée.

Il est important que le lévrier russe fasse une sieste après avoir mangé ; les jeux actifs sont contre-indiqués à ce moment-là. Il est également important que l’animal ait suffisamment d’eau fraîche, propre et fraîche disponible 24 heures sur 24.

Santé

La durée de vie moyenne d’un Barzoï est de 7 à 10 ans. Le propriétaire est responsable de la santé de l’animal. Il doit amener annuellement le chien à la clinique vétérinaire pour des examens préventifs, des radiographies et des tests.

Il est important de faire une vaccination de routine, un traitement contre les parasites de la peau et un déparasitage à temps. En même temps, gardez à l’esprit que les représentants de la race sont très sensibles à de nombreux produits chimiques, notamment les anti-puces et les tiques.

Il est nécessaire de surveiller attentivement l’activité physique des chiots et des jeunes chiens, pendant la période de croissance intensive. Un exercice excessif peut entraîner de graves problèmes osseux.

Maladie

La race de chien Barzoï peut être qualifiée de saine avec une forte immunité. Il faut seulement noter sa prédisposition aux problèmes de santé suivants :

  • Volvulus – Les lévriers souffrent souvent de ballonnements, dans la plupart des cas, cela est dû à une activité excessive de l’animal immédiatement après un repas.
  • Hypersensibilité à l’anesthésie, aux analgésiques.
  • Cataracte – opacification du cristallin, entraînant une détérioration de la vision.
  • Syndrome de Wobbler – compression des vertèbres cervicales.
  • Maladies cardiovasculaires.
  • Maladies oncologiques.

Caractère et tempérament

Le Barzoï est un chasseur intrépide et impétueux et un compagnon affectueux avec les manières d’un aristocrate. Cet animal combine étonnamment des caractéristiques apparemment incompatibles.

La dualité se manifeste dans ce qui suit :

  1. A la maison, entouré de membres du ménage ou de personnes proches de la famille, le Barzoï est calme, affectueux, doux.
  2. Lors de compétitions de chasse ou de sport, le lévrier de chasse est un paquet d’énergie, de vitesse et de colère inépuisables envers la cible. Dans un saut frénétique, un tel chien n’est distrait par rien, même par des blessures. Il devient tout le contraire de l’animal choyé.

La psyché des représentants de la race est vulnérable et mince. Ils demandent de l’attention et de la compréhension. Ce n’est qu’avec un tel traitement que le Barzoï sera sans cesse dévoué au propriétaire. L’impolitesse et les punitions corporelles ruineront son caractère, elle peut se transformer en un animal incontrôlable et agressif.

Les lévriers n’aiment pas la solitude. Par conséquent, ne laissez pas un animal sociable seul pendant longtemps. Ils ne montrent pas d’agressivité envers les étrangers, leur réaction envers les étrangers est le détachement, l’indifférence ou la convivialité.

Relations avec les enfants

Un Barzoï n’est pas recommandé pour les familles avec des enfants de moins de 7-8 ans. Le fait est qu’un chien de chasse trop impressionnable peut voir une menace dans les actions d’un petit enfant. Pour les écoliers, un chien peut devenir un ami fidèle.

Avec d’autres animaux domestiques

En raison de l’instinct de chasse, garder un Barzoï dans la même pièce que d’autres animaux de compagnie, en particulier les plus petits, devient problématique. Même le chien de chasse le plus éduqué et le plus sympathique peut réveiller l’instinct du chasseur à tout moment, ce qui aura un effet déplorable sur les autres animaux.

Formation et éducation

Nous commençons à élever un chiot Barzoï dès le premier jour où l’animal est entré dans la maison. Le Barzoï est un chien extrêmement intelligent, mais son dressage n’est pas facile, car il y a de l’entêtement et de l’obstination dans son caractère.

Les lévriers commencent à montrer une obstination particulière à 5-6 mois. Durant cette période, le propriétaire doit, armé de persévérance, de patience, obtenir l’obéissance de l’animal. Chaque commande prononcée par le propriétaire doit être exécutée sans faute. Donnez un coup de mou une fois et le chien le sentira instantanément, décidant qu’il n’est pas du tout nécessaire d’obéir.

Un entraînement agressif avec un Barzoï n’est pas nécessaire.

Type de dressage

Ce chien réservé nécessite une formation d’obéissance de base. Elle a un instinct de chasse très développé, il est donc important dès l’enfance d’enseigner sans poser de question à exécuter la commande “Proche”.

Une telle commande aidera à garder sous contrôle le désir de l’animal d’organiser une poursuite non autorisée au mauvais endroit.

Si vous prévoyez d’utiliser le lévrier pour la chasse, une formation supplémentaire sera nécessaire. Par exemple, pour qu’elle n’entre pas en conflit pendant la chasse avec d’autres chiens de chasse et ne gâte pas l’animal, elle est pré-bouillie.

Faits intéressants

  • Le Barzoï possède une ouïe exceptionnelle et une vue très développée, un tel chien est capable de détecter des proies qui traversent le champ à une distance de 800 mètres.
  • Lors d’une course rapide, le lévrier est capable d’atteindre des vitesses allant jusqu’à 90-100 km / heure.
  • D’une embuscade, le canidé russe peut faire un saut de trois mètres depuis le spot.
  • La course des représentants de la race est si rapide et facile que pour un observateur de côté, l’apparence d’un chien qui court dans les airs est créée. Ses pieds ne semblent pas toucher le sol.
  • À l’étranger, les représentants de la race sont appelés “Barzoï “. En effet, le Barzoï est capable de faire face à un loup seul. Pendant longtemps en Russie, ces chiens ont été utilisés dans le travail des loups.

Avantages et inconvénients de la race

Le propriétaire d’un Barzoï doit être une personne énergique, expérimentée et pleine de tact. Avant d’acheter un chiot de cette race, vous devez vous familiariser avec ses principaux avantages et inconvénients.

Avantages :

  • Flegme.
  • Vitesse.
  • Chasseur idéale.
  • Excellente forme physique.
  • Gracieuseté, aristocratie.

Inconvénients :

  • Ne convient pas aux éleveurs débutants.
  • Nécessite beaucoup d’espace.
  • Caractéristiques de l’alimentation et de l’activité physique.
  • Entêtement, obstination.

Prix du Barzoï

Le prix d’un chiot Barzoï est variable en fonction de son âge, son sexe, son pedigree et de sa conformité aux standards de la race. Il faut compter entre 850 et 1 200 euros pour un chiot inscrit au LOF.

Barzoï des célébrités

On sait que les tsars russes, tels Nicolas II, Pierre le Grand et Ivan le Terrible ont eu des Barzoïs.

La princesse de Wales, et son Barzoï Alex

La Reine Alexandra, épouse du roi Edouard VII, et son Barzoï Vassilka

Anecdotes autour du Barzoï

Le record du chien avec le museau le plus long est détenu par un Barzoï femelle prénommée Eris dont le nez mesure plus de 30 cm ! La chienne possède même un compte instagram !

suivez monchatchien sur google actualités !

Photos du Barzoï

Barzoï
Barzoï
Barzoï
Barzoï
Barzoï
Barzoï
- Advertisment -

Articles Similaires

Races de Chats

Races de Chiens

Rester connecté

500,000FansJ'aime
60,540SuiveursSuivre
20,149SuiveursSuivre
50,000SuiveursSuivre
40,024SuiveursSuivre
- Advertisment -

Histoires récentes