Conseils pour prendre soin de la fourrure des chiens

Chaque race de chien nécessite des soins capillaires différents. Cela est également vrai pour les chiens SRD (non reproducteurs), qui ne sont rien de plus que des croisements – et présentent donc des caractéristiques mixtes héritées des parents, grands-parents, etc.

Connaissant les types de fourrure des chiens , il est plus facile d’en entretenir et de conserver le charme et l’apparence élégante. Consultez nos conseils et préparez votre animal de compagnie pour les clics et les passerelles.

Les types de fourrure des chiens varient selon l’origine des races , les raisons pour lesquelles elles ont été développées. Le pelage diffère par sa longueur, sa texture et son épaisseur. Les poils peuvent également être mous ou durs (y compris ceux connus sous le nom de poils métalliques).

La nourriture, les soins vétérinaires, les promenades et la compagnie sont essentiels pour garder la fourrure du chien. Chaque chien perd de la fourrure (l’intensité varie selon la race, le sexe, l’âge, la période de l’année, etc.), mais un animal stressé en perd beaucoup plus.

le roi des étoiles

Prendre un bain de soleil est indispensable. Les rayons du soleil, alliés importants pour la santé des os, des griffes et des dents, favorisent également la croissance et le remplacement des cheveux. De plus, le soleil élimine la prolifération des champignons qui peuvent être nocifs pour la peau et le pelage.

Les visites quotidiennes (30 minutes suffisent) fournissent ce dont vous avez besoin. Il n’est pas nécessaire que la journée soit ensoleillée, ni même nuageuse : s’il y a de la lumière, il y a une action efficace du soleil, importante pour la fixation de la vitamine D et du calcium.

Les chiens, cependant, peuvent bronzer toute la journée. Dans une arrière-cour, ils décident du dosage, en alternance avec des périodes d’ombre. Dans les appartements, ils découvrent rapidement les lieux et les moments de la journée où le soleil est présent. N’oubliez pas de fournir de l’eau propre et fraîche pour assurer l’hydratation.

Pendant les visites, évitez les heures les plus chaudes de la journée. Les chiens ne craignent pas le froid et la pluie, mais ce n’est pas agréable de marcher sur le trottoir chaud. Les personnes chauves sont les plus touchées, tant au niveau des cheveux que de la peau. La couche légère n’est pas très efficace pour filtrer les rayons du soleil. Il existe des crèmes solaires et des crèmes solaires pour chiens (ne pas utiliser de produits formulés pour les humains).

le sous-poil

L’une des caractéristiques fondamentales est la présence ou l’absence du sous-poil, un pelage spécial court, dense et doux proche de la peau. C’est le sous-poil qui donne la silhouette ondulée de certaines races.

La fonction principale du sous-poil est de garder les chiens au chaud par temps froid. Secondairement, il protège la peau des rayons du soleil.Dans les pays au climat chaud, comme le Brésil, les chiens finissent par perdre une bonne partie de leur sous-poil.

Mais il ne doit pas être éliminé. Sinon, la peau perdra sa protection naturelle. L’huile est importante pour prévenir la dermatite. Le pelage, dans ces races, peut être de longueur moyenne ou longue.

Pour garder les cheveux beaux, n’utilisez pas de revitalisant dans les bains. La tonte doit laisser au moins un demi-centimètre, selon la longueur. Essayez les shampooings anti-chute pour réduire la quantité de cheveux morts qui se détachent dans l’environnement.

Le sous-poil est toujours court, dense et doux, mais le sous-poil varie. Plus les bains doivent être longs, plus espacés. Le sèche-linge doit toujours être utilisé à basse température :

chiens à pelage long, rugueux et lisse – colley (rugueux, lisse, border, barbu et berger australien), Shetland Shepherd, Pomeranian Lulu ;

chiens au pelage long et légèrement ondulé – sont bernardo, terre-neuve, bouvier bernois ;

chiens à pelage rugueux et mi-long – Samoyède, Akita, Malamute d’Alaska (Races Berger Belge Tervueren, Husky Sibérien et Chow Chow , le pelage est moins grossier) ;

chiens à pelage semi- court – berger allemand, berger belge malinois, corgi gallois, pembroke (certaines de ces races ont un collier long et épais ; le corgie semble porter des huppes).

En règle générale, plus le pelage est long, crépu et grossier, plus les bains sont espacés et, en cas de pluie, les chiens ont besoin d’être très bien séchés.

C’est le cas, par exemple, du komondor et du puli, qui semblent avoir emprunté la fourrure d’un mouton. Ils sont de style “rastafari” et le pelage retient l’humidité pendant de longues périodes. Il est nécessaire de les habituer au sèche-linge car ce sont des chiots.

Mais, chaque règle a des exceptions. Le caniche (de toute taille) peut prendre des bains fréquents, sans risque de dessécher la peau et les cheveux. Il en va de même pour les labradors retrievers.

La raison en est que ces races ont été développées pour la plongée. À l’origine, les caniches et les labradors étaient utilisés pour récupérer les oiseaux abattus qui tombaient dans les rivières et les étangs. Ils se sont habitués à l’humidité et gardent leur pelage joli et voyant même après une promenade dans une tempête.

Le toilettage traditionnel des caniches a été développé pour qu’ils puissent plonger en eau froide en gardant leur température corporelle dans des zones stratégiques : tête, poitrine, pointe de la queue et articulations (genoux et chevilles).

L’histoire de la race permet également des friandises uniques pour les caniches. Lors des expositions officielles, ils sont les seuls à pouvoir porter des bandeaux et des ongles en émail. Les couleurs voyantes ont permis aux chasseurs d’identifier leurs chiens à des distances considérables.

Les chasseurs

Certains chiens de race pure ont développé des poils dits en fil de fer, qui sont plus ou moins grossiers et crépus. Pendant des décennies, ils ont été utilisés pour chasser dans des régions de forêt plus dense, parfois dans des aubépines ou des terres marécageuses.

Les chiens à poil dur – schnauzer, terrier écossais, terrier irlandais, renard à poil dur et terrier airedale en sont de bons exemples – ont obtenu le pelage caractéristique après des décennies de travail (et d’élevage sélectif).

Un schnauzer (même à fourrure droite, qui n’est pas si lisse) peut prendre des douches fréquentes, mais il ne faut pas appliquer d’après-shampoing, ni de crèmes ou gels trop gras.

Si un schnauzer n’est pas coupé, le sous-poil dépasse en fait, il est si dense et épais. Le clippage classique (tronc court et jupe longue, joignant bras et jambes) n’a qu’une fonction esthétique.

Les terriers aux poils les plus lisses, comme les Irlandais et les Écossais (le Bidu, du dessinateur Mauricio de Sousa, est un terrier écossais bleu) peuvent prendre des bains mensuels, avec droit à des après-shampooings spécifiques). Les crèmes cosmétiques ne font pas partie des soins de beauté de ces races.

Les chasseurs et éleveurs moyens et grands se sont développés dans les plaines européennes – cocker, springer spaniel, grand chien, dalmatien, boxer, danois, rottweiler, doberman, beagle, basset hound, etc. – peut avoir des bains fréquents, mais un toilettage complet n’est pas recommandé. Ils peuvent être « sculptés » dans les membres, les oreilles et la queue.

Les chasseurs de rongeurs, comme les Maltais et les Yorkshire Terriers, ont besoin de soins particuliers. Le bain peut avoir lieu toutes les six semaines, mais les cheveux doivent être coupés régulièrement. Les cheveux longs et fins ont tendance à devenir gras.

Soins particuliers

• Le Old English Sheeddog est un animal extrêmement résistant – il a été élevé pour défendre les troupeaux des attaques des loups et même des ours), mais il a ses faiblesses – son pelage fin a tendance à former des nœuds ; par conséquent, il doit être brossé au moins une fois par semaine. Une autre précaution est de ne pas couper trop de poils au-dessus des globes oculaires. Les yeux clairs sont particulièrement sensibles à l’éblouissement.

• En plus des Yorkies et des Maltais, les cousins ​​venus de l’Est, comme les chiens lhassa apso et shih tzu, ont besoin de maîtriser leurs huiles capillaires. Il existe des produits après le bain et aussi pour un usage quotidien.

• Les teckels (communément appelés saucisses) ont presque toujours des problèmes d’allergies (ils sont particulièrement sensibles aux piqûres de puces et de tiques) et cela peut compromettre la beauté des cheveux et nuire à votre santé. Les animaux à poils longs doivent être brossés une fois par semaine.

• Les chiens très salissants (comme les huskies et les lévriers afghans, mais n’importe quel chien peut être plus espiègle) ont besoin d’avoir constamment des « accessoires » enlevés : feuilles, bâtons, saleté, etc. En plus d’avoir mauvaise mine, la matière organique retient l’humidité et endommage les cheveux et la peau.

L’alimentation

Inutile d’utiliser les meilleurs shampoings, d’entretenir le brossage des cheveux et de lutter contre les parasites, mais de négliger une alimentation équilibrée, comprenant des rations spécifiques selon l’âge, les conditions de santé, les situations particulières (grossesse, convalescence), etc.

La nourriture humaine ne doit JAMAIS être offerte aux chiens. Ils ne peuvent pas manger de sel et de sucre raffinés, d’huiles végétales, de plats gras ou épicés, etc. Tout cela compromet la fourrure des chiens – et cela peut être le moindre des problèmes.

Les chiens bien nourris n’ont pas besoin de nos collations et n’ont pas non plus de papilles gustatives pour en apprécier les saveurs. Le regard pieux est juste la façon dont ils expriment leur tristesse d’avoir été méprisés. Donnez-leur juste un jouet et ils oublieront la côtelette juteuse sur la table.

résumer

Les points principaux pour garder la fourrure du chien sont une bonne nutrition, les soins vétérinaires, le plaisir et, bien sûr, le bain, le toilettage et le brossage. En résumé:

• les chiens à poils longs et fins ont besoin de soins quotidiens. Le brossage élimine les nœuds et renforce les fils, les rendant moins cassants ;

• un pelage dur, crépu, frisé ou crépu est plus difficile à entretenir. Pour faciliter la tâche, tondez les poils tous les deux mois (en respectant les caractéristiques de l’animal) ;

• le pelage ondulé ou légèrement bouclé doit être brossé toutes les semaines (chez les animaux plus actifs, les soins doivent être quotidiens) ;

• Les chiens à poil court (jusqu’à trois centimètres de long) nécessitent moins de soins. Un bain toutes les six semaines et un brossage avec une brosse douce tous les dix jours. Mais, en fil de fer, l’idéal est de se brosser quotidiennement.

Les cheveux doubles sont les plus difficiles à entretenir. Lors du toilettage, il faut faire attention à ne pas enlever le sous-poil (qui, chez certains animaux, façonne même la silhouette). Le surpoil, même d’aspect rugueux, ne peut pas recevoir de produits huileux.

Un bon service de bain et de toilettage facilite grandement l’entretien du pelage des chiens, mais il n’élimine pas le travail des tuteurs : le brossage doit se faire à la maison. Chien prend du travail. L’idéal est d’affronter ce travail comme une thérapie, de relâcher les tensions du quotidien. C’est un moment d’affection et d’affection, qui renforce les liens entre l’animal et le tuteur. Et cela ne peut pas être externalisé.

NE RATEZ RIEN DE L'ACTUALITÉ DE MONCHATCHIEN :


𝔑𝔢𝔴𝔰𝔩𝔢𝔱𝔱𝔢𝔯

En m’inscrivant, j’accepte les Conditions et la Politique de confidentialité.

Articles Similaires

Races de Chats

Races de Chiens

Rester connecté

500,000FansJ'aime
60,540SuiveursSuivre
20,149SuiveursSuivre
50,000SuiveursSuivre
40,024SuiveursSuivre

Histoires récentes